culture de la tomate

Ecrit par     9 commentaires    Posté dans Au jardin, Potager

voici un article de Mamjo Attention, cet article est en cours de réalisation

La tomate, une passion!

1) LE SEMIS

  • Quand?  ->En mars et avril; tenir compte du climat de votre région. Le calendrier lunaire vous renseigne sur les meilleures dates.
  • Où? ->Dans une terrine ou des godets diamètre=10cm, terreau de semis
  • Conditions?  ->Température minimale de 15° la nuit, entre 20° et 25° le jour (local chauffé ou mini-serre chauffante). Bien exposer à la lumière. Recouvrir de 4 à 7 mm de terreau ou mieux de sable du Rhin et arroser. En godets : 3 à 4 graines d’une même variété par godet.

2) LA LEVÉE

  • Quand? -> Après 6 à 8 jours
  • Précautions : ne pas mouiller les jeunes tiges => arroser par les bords de la terrine et délicatement les godets.
  • Sélection sévère : éliminer les plantules chétives et/ou atrophiées, ainsi que celles qui germent après la première levée.
  • Conseil : pour éviter la fonte des semis, ajouter de la vermiculite ou du charbon de bois en poudre et arroser modérément!

3) LE REPIQUAGE

  • Quand ? ->10 à 20 jours après la levée lorsque les cotylédons sont parfaitement développés et qu’une ou deux vraies feuilles sont formées.
  • Où ? -> En godets (diamètre= 10 cm), 1 plan par godet. Terreau de qualité mais un substrat trop riche est inutile.
  • Comment? ->  Soulever délicatement la plantule (bâtonnet sous les racines). Repiquer à 20°-22° (hygrométrie de 70à 80%) en enterrant la tige jusqu’à la base des cotylédons et tasser. Arroser. Trop d’eau=danger! Bien noter la variété (bâtonnet en plastic, pièce et encre permanente). Après une bonne reprise, transfert en serre ou sous châssis hors gel!

4) LA PLANTATION

3 à 5 semaines après le repiquage en godet.

En serre

  • Substrat ? ->2 à 4 kgs par pied de compost bien décomposé ou substrat riche en éléments nutritifs. (PS: trop de fertilisation est cause de maladies, de développement excessif des feuilles).
  • Espace ? -> Idéalement 90 cm entre les lignes, 60 cm entre les plants. Alternative : 60×60
  • Quand ? -> Dés la fin avril. ( PS: l’idéal c’est de planter après les « saints de glace »).
  • Comment ? -> Creuser une tranchée de 30 cm de long. Planter un tuteur d’1m50 de haut, à 30 cm de profondeur. Tapisser le fond d’orties fanées (riches d’oligo-éléments les plants seront plus vigoureux et résistants aux maladies). Recouvrir légèrement ce premier lit et y coucher* la plus grande partie du plant, ne garder que quelques feuilles, hors sol. Recouvrir de compost (ou d’un substrat riche en éléments nutritifs). Garnir le sol d’un lit de paille ou de tonte de pelouse (maintient l’humidité du sol).

*Explication: Inutile d’enterrer profondément la motte radiculaire. L’intérêt de cette technique est de favoriser l’apparition sur la partie enterrée de nombreuses racines. Enlever les feuilles situées sur la partie enterrée de la tige de préférence quelques heures avant la transplantation (cicatrisation) et les premiers gourmands.

 

En pleine terre

Même principes généraux qu’en serre mais absolument après les « Saints de glace » et bien après le 15 mai, et selon le climat de la région par ex. en Ardenne.
Il est conseillé de protéger les plants à l’aide d’un toit transparent (plastic).
En pot sur terrasse ou balcon.

  • Condition : – pot d’une capacité minimum de 10 litres  – mélange de terre et de compost, fumier composté ou organique – tuteurer – humidité constante grâce à un sous-pot profond.

5) ENTRETIEN

  • L’arrosage

* en serre : arrosage abondant (jusqu’à 10l d’eau de pluie de préférence) de chaque pied tous les 10-15 jours (selon la météo).
Ne pas mouiller les feuilles (risque de maladie).
* en pleine terre : arrosage selon la météo.
* en pot : arrosage journalier ou presque.
Le nombre de bouquets

* en serre : 6 à 8 bouquets
* en pleine terre : se limiter à 4 bouquets
* en pots : se limiter à 4 bouquets
Rabattre le plant après le dernier bouquet en laissant une feuille d’appel de sève.

–> PS. Il existe des tomates dites à croissance indéterminée dont il faut tailler les gourmands ( pousses à l’aisselle des feuilles) et d’autres à croissance déterminée à ne pas tailler et à ne pas tuteurer : fruits et feuillage de ces dernières retombent autour du pot. Il est indispensable d’éviter le contact direct avec le sol (humidité néfaste).

 

6) MALADIES

Les maladies cryptogamiques apparaissent par excès d’humidité du sol et de l’air en présence de températures inadéquates.
Le mildiou par exemple, apparaît sous l’effet conjugué de l’humidité et de la chaleur.
Dans tous les cas il vaut mieux prévenir que guérir.

  • Prévenir

– Purin d’orties : activateur de croissance et engrais. 1 kg d’orties hachées, 10l d’eau de pluie, fermentation dans un récipient fermé après 15 jours environ et filtrage dilution à maximum 20% et arrosage au pied du plant le soir de préférence 3 X à 3 semaines d’intervalle (après la plantation).

– Purin de consoude : engrais
1kg de plantes 10l d’eau de pluie fermentation de 15 j à 1 mois dans un récipient fermé et filtrage dilution à 10% et arrosage au pied du plant.

– Combiné : 6l de purin d’ortie
2l de purin de consoude
2l de purin de prêle
dilution à 10%, arrosage au pied des plants, de préférence le soir.

– PS : pour conserver le purin filtré, utiliser un contenant bien fermé et à l’abri de la lumière.
* pour éviter de devoir filtrer, utiliser un bas nylon ou autre sac perméable lesté dans l’eau de pluie. Jeter le contenu du bas ou du sac sur le compost.

 

7) LES ASSOCIATIONS FRUCTUEUSES

  • Marier en serre ou en pleine terre votre tomate avec

-l’oeillet d’Inde ( contre les nématodes)
-l’asperge (idem)
-le dahlia
-les sauges
-la tagète géante (contre l’aleurode)
-le basilic (croissance et goût)
-le persil (vigueur)
-les oignons
-la carotte
-les soucis
-les radis

  • Eviter absolument

-la pomme de terre
-le maïs
-la bette
-le chou rave
-le chou rouge
-le haricot
-le pois

8 ) CHOIX DES GRAINES

  • Graines F1, globalement stériles
  • Variétés biologiques aux qualités gustatives, couleurs et formes insoupçonnées. Liste non exhaustive :

-Coeur de boeuf
-Délice du jardinier
-Merveille des marchés
-Noire de Crimée
-Poire jaune ou rouge
-Pêche blanche
-Rose de Berne
-Green Zébra (verte)
-Têton de Vénus (sublime)
-Gold ananas
-Géante d’Orembourg
-Marmande
-Jaune flammée
-Potager de Vilvorde
-Osu (bleue!)

  • Où les trouver celles-là (et des centaines d’autres!)?

-Bourses de plantes ou de graines
-Associations protectrices du patrimoine
-Semailles
-Kokopelli
-Jardiniers amateurs et biologiques

9) RÉCOLTE DES GRAINES

Quel plaisir de semer ses propres graines d’année en année!

  • Voici comment procéder:

– Couper la tomate bien mûre en deux
– Enlever avec une cuillère les graines et les séparer le plus possible de la pulpe.
– Verser dans un verre et recouvrir les graines d’un peu d’eau de pluie. A défaut d’eau non chlorée (ceci vaut pour purins et décoctions présentés précédemment)
– Laisser fermenter quelques jours (variable suivant la température)
– Prélever les graines les plus denses (aller au fond du verre)
– Éliminer le reste de gélatine des graines en les frottant délicatement entre les doigts.
– Laisser sécher les graines dans une assiette (pas en plein soleil!)
– Les conserver dans un endroit frais et sec, glissées dans des sachets, enveloppes ou boites (à fermer après quelques jours d’un dernier séchage) dûment étiquetés (variété, année).

D’aucuns écrasent les graines enveloppées dans leur pulpe dans un petit tamis en plastic à l’aide de leurs doigts sous un jet d’eau. Et procèdent au séchage comme ci-dessous. ça marche aussi et c’est plus simple.

Bon semis après l’hiver!

9 commentaires + Ajouter un commentaire

  • Bonsoir,

    En lisant attentivement cet article très bien fait, je me rends compte que j’attends mars avec impatience afin de pouvoir commencer mes semis de tomates. Ce légumes (pardon ce fruit d’amour) me manque tout l’hiver car je ne trouve aucun plaisir a manger les tomates du commerce.

  • article complet,
    pareil que papy, je ne mange plus que mes propres tomates, et non celles du commerces insipides.
    j ai hate de commencer les semis de mes nouvelles variétés(merci entre autre zara et seb)

    • It’s a relief to find someone who can explain tnghis so well

  • we are here to help, thank you

  • quel superbe article très complet ,merci
    pouvez vous me donner la différence entre tagètes et œillets d’inde ,je croyais que c’était la même plante .
    Quand à l’arrosage, je préfère le faire le matin pour que la plante soit bien rafraichie avant d’amener une éventuelle source d’humidité aux champignons en latence .
    Pourquoi préconisez vous le purin le soir ?
    bonne journée A bientôt

  • I found your weblog web site on google and verify a few of your early posts. Continue to keep up the very good operate. I simply additional up your RSS feed to my MSN Information Reader. In search of forward to reading more from you later on!…

  • Bonsoir

    Merci à vous!!!

    Voila qui donne l’eau à la bouche….Je commence dés demain mes semis…

    A bientôt

  • Article advertisement on -mangedesfleurs.be_89

    « Hello, we are interested advertising on – mangedesfleurs.be – in a form of hosted article, our article will be written according your site theme and will include a link to a Gambling site . What is the rate for this?
    In case that you have more sites to offer please send those as well with a prices »

  • Bonjour et merci pour cet article et la liste des tomates au goût terriblement bon. Je me permets de vous conseiller l’ever green, une tomate verte juteuse à souhait et légèrement sucrée. Par contre la poire jaune bof bof.

Catégories

Plantes de saison:

Retrouvez ci-dessous les plantes sauvages de décembre

Recettes de saison:

Retrouvez ci-dessous les recettes à réaliser en décembre