culture en butte, Potager en adossement

Ecrit par     4 commentaires    Posté dans Au jardin, Potager

Votre potager vous fatigue ?  Buttez-le . . .

Lorsque je suis arrivé en Famenne, j’ai été confronté à un problème d’humidité au potager.
La terre argileuse était tout a fait imperméable, il y avait des flaques partout.Les pommes de terre furent noyées. Après une pluie, il fallait attendre quelques jours pour pouvoir entrer au potager.

J’ai fait creuser des mares au jardin :  inutile de mettre de la bâche, même durant les fortes chaleurs ,il y avait de l’eau dans les mares. Ainsi, La première saison du potager fut une catastrophe.

au printemps 2009, j’ai  trouvé un superbe bouquin :« le potager au naturel » de Jean marie Lespinasse.

J’ai suivi sa méthode, et j’ai créé des adossements.

Au printemps 2008, le potager n’a rapporté que 5 kg de pdt, une dizaine de choux , deux, trois kilos de fèves et de petits pois.
Beaucoup de plantes furent noyées dans un sol détrempé.

Le printemps 2010 m’a donné beaucoup de légumes, haricots, pommes de terre, fenouil, bettes, cardes, poireaux, carottes . . .
Par contre,les choux c’est pas le top, ils donnent mieux dans la partie classique du potager.

Pour faire les adossements :

Je vous conseille des tranchées de 80cm à 1m, de quoi passer facilement avec une brouette.Les miennes ont 60 cm de large, c’est suffisant pour y marcher, mais trop étroit pour passer avec une brouette.Ne faites pas mon erreur !

La largeur de l’ados est de 120cm .

Si votre terrain est composé de schiste et d’argile, une pelle mécanique sera l’alliée de votre dos.

Les bords des tranchées  sont maintenus par un petit muret composé de trois planches 25mm*10cm.Un fer à béton maintient les planches.

Je vous conseille de lier les fers à béton entre eux (de part et d’autre de l’ados), cela évite que les fers ne s’écartent.

J’ai rempli l’adossement de pierres de schistes qui envahissent le jardin puis de branchages, et enfin un mélange de mon argile avec du compost.

Puis, il faut pailler le tout:

Pour ce faire,  j’utilise la paille des lapins, des moutons, des oies mais pas celle des poules, elle va au compost car trop riche pour être mise sur le sol directement. On peut aussi pailler avec du BRF, des copeaux, du foin, ou des cartons.

Le but de cette opération est de protéger la terre, elle doit être couverte.

La première  année, j’ai cultivé des haricots sur une parcelle classique et sur un adossement, et avec un paillage. Les haricots de l’ados,  ont rapporté 20 fois plus.

Ma conclusion :

Les Ados sont une bonne solution POUR MON SOL argileux.
Si j’étais resté à Namur où le sol est extra, je n’aurais pas adopté cette méthode.

Points positifs:

  • Les tranchées forment d’excellents drains.
  • La terre sèche  plus vite, de ce fait chauffe aussi plus vite.
  • On peut travailler assis, c’est mon potager troisième âge.
  • Il ne faut plus de grands outils, tels que bêches, râteaux, grelinette, motoculteur…

 

Points négatifs:

  • Faites vos tranchées suffisamment large pour y passer avec une brouette.
  • Les campagnols adorent le paillage et les limaces aussi.

Lors des inondations de l’hiver précédent les tranchées ont servi de drain.

4 commentaires + Ajouter un commentaire

  • Merci Zara pour cette 1ère leçon passionnante.

  • merci zara, je vais essayer la saison prochaine sur une partie du potager pour commencer .

  • Sujet intéressant, vais faire l’expérience l’année prochaine

  • Bravo pour avoir résumé ton expérience….. je n’ai pas perdu mon temps d’avoir lancer cette rubrique  » on a toujours besoin d’un plus « grand » que soit…….,mais pour faire ce que tu as fait il faut au moins avoir 1000M2 de terrain…les tranchées et le reste…. ça prend beaucoup de place

Catégories

Plantes de saison:

Retrouvez ci-dessous les plantes sauvages de août

Recettes de saison:

Retrouvez ci-dessous les recettes à réaliser en août